Atelier Sémaphore

Il était temps, n’est-ce pas, que je lui écrive un article dédié ? Car vous n’êtes probablement pas sans savoir qu’avec ma sœur Caterina nous avons, en février de cette année, crée notre propre entreprise : Atelier Sémaphore. Pour qui ? Pourquoi ? Y’a quoi dedans ? Explications !

Atelier Sémphore, c’est quoi ?

Principalement dédié à la création et à l’échange, Atelier Sémaphore vise à changer le monde à travers des projets éducatifs et engagés en utilisant le pouvoir de l’imaginaire.  

Pour cela ma sœur et moi avons pensé et construit notre entreprise autour deux pôles : l’édition et la médiation culturelle. Ces deux secteurs sont le résultat, d’une part, de l’expérience accumulée dans nos parcours de vie respectifs (nos études universitaires et notre expérience muséale) et, d’autre part, de ce que nous aimons faire maintenant, à savoir transmettre aux générations futures, échanger, débattre, créer et recréer.

Atelier Sémaphore, la maison d’édition

La fabrique de rêve sur mesure.

Nous créons et éditons des livres et des jeux véhiculant les valeurs positives, les philosophies et les courants de pensée bienveillants en lesquels nous croyons visant à mieux vivre ensemble. Pour cela nous coopérons avec des artistes (auteurs et illustrateurs) pour produire des œuvres locales, dans le respect de la nature.

Atelier Sémpahore, le médiateur culturel

La culture à protée de tous.

Nous développons des événements de médiation (qui sont par exemple, si vous n’êtes pas familiers du milieu, des visites guidées, des parcours pédagogiques, des jeux, etc.) pour des musées ou d’autres lieux culturels. L’objectif est d’éclairer des thématiques de manière ludique, en promouvant des valeurs positives telles que la tolérance et la compassion.

Nos projets

Mais place au concret ! Quels sont les projets qui ont déjà vu le jour ?

Crime d’absinthe : une escape room actuellement en cours dans les prisons du Château de Nyon :

Avril 1906. Après une nuit trop arrosée, vous vous réveillez au fond d’une geôle, accusé(e) de folie due à l’absinthe. De la veille, aucun souvenir. À l’aide des vagues réminiscences qu’il vous reste, vous avez une heure pour fouiller vos souvenirs, mener votre enquête et vous défendre face au gendarme. Une plongée à l’orée du XXe siècle, lorsque la Fée Verte mène aux crimes les plus atroces.

Informations et inscriptions sur le site du Château de Nyon.

 

La Terre qui aimait tant la neige : un conte écologique pour enfants.

Trois amis s’inquiètent de la fonte des neiges et partent à travers le monde chercher des solutions pour aider notre belle planète bleue. Un hymne à la Terre et à ses habitants pour donner à chacun de nous l’envie d’agir au quotidien.

Vous trouverez ce livre en vente dans notre boutique en ligne

 

 

 

 

Par ailleurs, dans notre boutique, vous trouverez également un choix de reproductions de mon travail que vous avez pu voir sur mon blog ou mon Instagram, décliné en posters, cartes postales ou puzzles pour les enfants. Vous y trouverez également le livre Les Amimaux de Tistan, composé de la récolte des mots de mon aîné quand il avait 2 ans et illustrés par mes soins (j’en avais fait plusieurs articles sur le blog). 

 

Et  pour la suite ?

Et quels sont les projets en préparation alors ?

Pour ce qui est de la médiation, une nouvelle escape game futuriste et écologique, Bunker, est en cours de développement pour la Maison d’Ailleurs et Cosedec. Elle verra le jour au musée de la science fiction d’ici fin octobre 2018.

Et pour l’édition, un petit conte de Noël, pour les tout petits cette fois-ci (la petite Ara, vous vous souvenez ?), va prochainement partir sous presse. Quelques petites choses (nouvelles cartes postales, jeux) sont également prévues d’ici la fin de l’année. Pour le  reste nous gardons encore un peu la surprise.

Mais quoi qu’il en soit, pour vous tenir au courant de toutes nos actualités (progression de nos projets, dates de dédicaces, points de vente de nos livres, etc.), n’hésitez- pas à nous suivre sur les réseaux sociaux !

avatar Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire